Bien choisir son sac de randonnée est essentiel pour profiter pleinement de ses aventures en pleine nature. Randoecolo, spécialiste de l’équipement camping et randonnée, partage ses astuces pour trouver le modèle parfait.

Quels facteurs sont importants pour choisir son sac ? 

Opter pour un sac trop petit risque de vous limiter, tandis qu’un sac surdimensionné alourdit inutilement votre chargement. Il faut trouver le juste équilibre en fonction de la durée et du type de randonnée envisagés. Tenez compte des critères suivants pour faire le bon choix selon ce site

Cela peut vous intéresser : Quel est le pays avec le plus de jeunes ?

  • Le volume : il doit être adapté à la durée de la sortie et au matériel emporté (tente, duvet, matériel de cuisine…). Comptez entre 30 et 80 litres en général. 
  • Le poids : plus le sac est léger, plus le portage sera confortable sur la durée. Privilégiez les matériaux résistants comme le nylon pour éviter les surcharges inutiles.
  • Le rembourrage : optez pour une structure et un rembourrage ergonomiques qui répartissent bien le poids sur les hanches et le haut du dos. 
  • Les sangles : elles doivent être réglables et respirantes pour ajuster le sac à la morphologie et limiter la transpiration. 
  • Les poches : choisissez en fonction de vos besoins avec de larges compartiments mais aussi des poches extérieures pratiques. 
  • Le prix : il est proportionnel à la qualité et à la durabilité. Ne lésiner ni sur le confort ni sur la solidité.

En sélectionnant un sac adapté à votre morphologie et à votre pratique, vous optimiserez le confort de vos balades en pleine nature.

Comment optimiser le rangement du sac de randonnée ?

Un rangement optimal du sac à dos lors d’une randonnée passe par une organisation méthodique du matériel. Il est essentiel de classer les affaires par ordre d’importance et suivant leur fréquence d’utilisation, afin de gagner un précieux temps à chaque arrêt. 

Cela peut vous intéresser : Qui est le rappeur américain le plus riche ?

Les éléments les plus lourds doivent être placés au plus près du dos pour une répartition homogène du poids. Les accessoires de secours et d’alimentation prendront place au sommet afin d’être promptement accessibles. En dessous seront empilés le couchage et le matériel de bivouac.

Les effets fragiles seront isolés dans des sacs étanches pour les protéger des projections d’eau. À l’inverse, les documents, appareils photos et autres objets à manipuler fréquemment trouveront leur place dans des compartiments individualisés. 

Il est également conseillé de comprimer au maximum vêtements et duvet pour optimiser le volume, et d’identifier clairement chaque espace grâce à des étiquettes. Enfin, ne pas oublier de garder toujours à portée de main les éléments de sécurité comme la trousse de premiers secours.

Quels accessoires ne pas négliger ? 

Certains accessoires s’avèrent fort pratiques lors d’une randonnée. Au-delà des indispensables trousses de secours, vêtements de rechange et couverture de survie, quelques éléments méritent d’être sélectionnés avec soin.

Une gourde isotherme présente l’avantage non négligeable de préserver la fraîcheur de l’eau tout au long de l’excursion. De même, une boussole ou une lampe frontale permettent d’assurer la sécurité des déplacements en cas de conditions météorologiques changeantes.